09 74 85 96 74
info@internet-reseau.com

Le point sur la vitesse de chargement des sites Internet

Qu’il s’agisse d’une plateforme pour desktop ou pour mobile, la vitesse de chargement d’un site Internet se présente comme un critère déterminant en matière de référencement. De plus, il ne faut pas oublier l’expérience utilisateur des visiteurs. Améliorer la vitesse de chargement d’un site Internet est donc essentiel pour ne pas être déclassé.

L’importance de la vitesse de chargement

vitesse chargement site internet

La rapidité de chargement d’un site figure parmi les optimisations techniques, comme la pagination ou les redirections. Cette caractéristique concerne à la fois les sites vitrines et e-commerce. Si la vitesse de chargement d’une page est trop lente, cela impactera aussi bien l’expérience utilisateur que le classement au niveau des moteurs de recherche. Les études ont révélé que la moitié des internautes quittent une page qui ne s’ouvre pas après 3 secondes. Cet aspect est encore plus déterminant pour le trafic web mobile qui ne cesse de s’accroître.

Il s’agit de l’évolution logique dans la manière de surfer sur la Toile. En effet, les internautes cherchent à obtenir toujours plus rapidement les réponses à leurs questions. En 2009, Google met à disposition des développeurs l’outil dédié à la performance PageSpeed. Ils sont ainsi en mesure de tester la vitesse de leurs pages pour limiter l’augmentation de leur rapidité de chargement.

Les facteurs déterminants

La rapidité de chargement d’une page est fonction de plusieurs facteurs et certains ne dépendent pas du site lui-même. Il s’agit surtout de :
* la performance du navigateur internet ;
* la qualité de la connexion ;
* l’appareil avec lequel l’internaute se connecte.

Ces différents critères sont pris en compte par l’algorithme de Google dans son positionnement, l’objectif étant d’offrir des contenus de qualité aux internautes. Il faut garder en tête que la vitesse de chargement impacte le taux de rebond et le nombre de pages consultées par le visiteur. De plus, les robots utilisés par les moteurs de recherche qui indexent les sites ignorent ceux dont l’accès à toutes les pages prend du temps. La fibre optique et l’ADSL sont les technologies qui offrent un débit élevé. Pour les réseaux locaux, la vitesse des câbles Ethernet est aussi importante.

Les informations sur la vitesse de chargement des sites Internet

Qu’il s’agisse d’une plateforme pour desktop ou pour mobile, la vitesse de chargement d’un site Internet se présente comme un critère déterminant en matière de référencement. De plus, il ne faut pas oublier l’expérience utilisateur des visiteurs. Améliorer la vitesse de chargement d’un site Internet est donc essentiel pour ne pas être déclassé.

L’importance de la vitesse de chargement

vitesse chargement site internet

La rapidité de chargement d’un site figure parmi les optimisations techniques, comme la pagination ou les redirections. Cette caractéristique concerne à la fois les sites vitrines et e-commerce. Si la vitesse de chargement d’une page est trop lente, cela impactera aussi bien l’expérience utilisateur que le classement au niveau des moteurs de recherche. Les études ont révélé que la moitié des internautes quittent une page qui ne s’ouvre pas après 3 secondes. Cet aspect est encore plus déterminant pour le trafic web mobile qui ne cesse de s’accroître.

Il s’agit de l’évolution logique dans la manière de surfer sur la Toile. En effet, les internautes cherchent à obtenir toujours plus rapidement les réponses à leurs questions. En 2009, Google met à disposition des développeurs l’outil dédié à la performance PageSpeed. Ils sont ainsi en mesure de tester la vitesse de leurs pages pour limiter l’augmentation de leur rapidité de chargement.

Les facteurs déterminants

La rapidité de chargement d’une page est fonction de plusieurs facteurs et certains ne dépendent pas du site lui-même. Il s’agit surtout de :
* la performance du navigateur internet ;
* la qualité de la connexion ;
* l’appareil avec lequel l’internaute se connecte.

Ces différents critères sont pris en compte par l’algorithme de Google dans son positionnement, l’objectif étant d’offrir des contenus de qualité aux internautes. Il faut garder en tête que la vitesse de chargement impacte le taux de rebond et le nombre de pages consultées par le visiteur. De plus, les robots utilisés par les moteurs de recherche qui indexent les sites ignorent ceux dont l’accès à toutes les pages prend du temps. La fibre optique et l’ADSL sont les technologies qui offrent un débit élevé. Pour les réseaux locaux, la vitesse des câbles Ethernet est aussi importante.

Les étapes du chargement

Bien qu’elles ne soient pas visibles, les étapes de chargement restent inhérentes à l’affichage des pages. Quand un internaute décide de visiter un site, son navigateur envoie une demande http au serveur hébergeant la plateforme en question. Le serveur conçoit ensuite une réponse HTML qui peut être interprétée par le navigateur. Comme une page se compose de différentes dépendances (CSS, javascript, images…), le navigateur lance simultanément plusieurs requêtes. Quand il reçoit les données nécessaires du serveur, il se charge d’élaborer la page HTML pour la présenter dans son intégralité à l’internaute. Il faut savoir que la vitesse de chargement d’un film en streaming est assez élevée.

Accélérer la vitesse de chargement

L’hébergement figure parmi les principaux piliers de la vitesse de chargement d’une page. Malheureusement, nombre de webmasters choisissent un hébergement économique pour limiter les coûts. Les versions gratuites offrent pourtant de faibles performances. Ce choix ne convient que pour les sites à faible audience. Pour les plateformes d’informations très fréquentées et les boutiques e-commerce, il faut se tourner vers l’hébergement dédié. En ce qui concerne l’hébergement virtuel, il est paramétrable pour satisfaire des besoins spécifiques.

Les autres actions à réaliser

Pour accélérer la vitesse de chargement d’une page, il convient d’optimiser les images qui y apparaissent. Outre leur redimensionnement, les formats légers, comme le JPEG et le PNG sont à privilégier. Il ne faut pas définir la taille de l’affichage dans les déclarations CSS, car cela force le navigateur à chercher l’image originale. Celle-ci est plus lourde que l’illustration qui sera vue par l’internaute. Par ailleurs, il est essentiel de mettre en cache les différentes ressources de la page. Ainsi, le navigateur n’a plus à rapatrier les images et les photos à chaque chargement de la même page. Les espaces comme les données inutiles doivent être retirés des fichiers CSS. Quant aux scripts, ils se placeront sous la ligne de flottaison pour activer leur compression.

Pour aller plus loin

Les optimisations supplémentaires concernent :
* la migration http vers http/2 ;
* l’utilisation d’un CDN ;
* la limitation des redirections ;
* l’utilisation d’un seul fichier CSS ;
* le choix de l’HTML pour les pages statiques ;
* la limitation du nombre de plug-in sur les plateformes type WordPress.

La vitesse de chargement d’un film comme la vitesse de chargement d’un jeu vidéo dépendent d’autres facteurs. Dans cette vidéo, vous connaîtrez toutes les astuces pour accélérer la vitesse d’un site web.

Test de vitesse d’un site

Pour tester un site web sur Google, plusieurs outils sont à votre disposition. Pingdom se présente comme un outil incontournable dans ce secteur. Il fonctionne en affichant toutes les informations du site testé au sein d’une vue d’ensemble. Il est possible de filtrer les données qui apparaissent pour déterminer aisément les améliorations à effectuer. Facile à utiliser, il convient surtout pour les débutants.

L’outil Google PageSpeed Insights

Pour aider les développeurs et les webmasters, Google dispose également de son propre outil. Celui-ci fonctionne aussi bien pour les périphériques de bureau que pour les appareils mobiles. La notation adoptée par PageSpeed va de 0 à 100 points. Un score égal ou supérieur à 85 indique que la page se situe en haut du panier. De plus, un rapport contient toutes les étapes à respecter pour améliorer les performances. Des expériences utilisateurs sont en outre disponibles pour les terminaux mobiles. Vous disposerez de toutes les informations relatives à PageSpeed Insights sur ce site.

Dareboost et GTmetrix

Pour l’analyse complète de la performance d’un site web, il faut s’orienter vers Dareboost. En effet, il se présente comme un outil tout-en-un destiné à tester la vitesse et à analyser le site (qualité, référencement, vitesse et sécurité). Bien que ce service soit généralement payant, il est possible de profiter de quelques tests gratuits par mois. Comme il se doit, les fonctionnalités avancées ne sont accessibles qu’aux clients payants. Grâce aux nombreux points qu’il affiche, vous pouvez repérer rapidement les parties où le site présente des problèmes.

Concernant GTmetrix, il constitue une alternative intéressante à Pingdom. Il est effectivement facile à utiliser et les débutants le maîtriseront rapidement. L’analyse effectuée par GTmetrix est complète, car l’outil combine les recommandations d’YSlow et de Google PageSpeed Insights. Parmi les points analysés figurent le temps de chargement, le nombre de demandes et la taille de la page. Pour plus de fonctionnalités, n’hésitez pas à créer un compte gratuit. À noter que cet outil prend aussi en charge les tests http/2. Avec cette page, tous les outils de tests n’auront plus de secret pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *