09 74 85 96 74
info@internet-reseau.com

Tour d’horizon sur le déploiement de la fibre en France

Nourri de grandes ambitions, l’Élysée prévoit de terminer le déploiement de la fibre en France d’ici l’année 2022. Où en est actuellement le très haut débit pour tous ?

Éviter le retard du déploiement de la fibre en France à tout prix

Depuis février 2013, le PFTHD (Plan France Très Haut Débit) a mobilisé une enveloppe de 17 milliards d’euros pour donner un coup de fouet au déploiement de la fibre en France. Le Gouvernement vise à ce que tous les citoyens bénéficient du très haut débit. C’est pourquoi 3 milliards d’euros supplémentaires ont été injectés pour subventionner les projets de collectivités territoriales destinés à répandre cette technologie.
Vers la fin de l’année 2018, 20,1 millions de locaux étaient couverts par la fibre optique. 13,9 millions d’entre eux se situent dans des zones où la population est moins dense. C’est ce que qu’a précisé l’ARCEP. ARCEP est l’acronyme de l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes. La gestion du déploiement de la fibre optique en France est gérée par ce « gendarme » des télécommunications. Cet organisme veille entre autres à l’ouverture à la concurrence et à la régulation des marchés dans le secteur de la télécommunication.

Le déploiement de la fibre, comment ça marche ?

Selon le PFTHD, l’État prévoit d’accorder la priorité aux entreprises et aux services publics comme stipulé . La fibre optique est privilégiée à son prédécesseur, le cuivre, même si elle coûte relativement plus cher. Toutefois, à l’image de la fibre alimentaire qui n’a aucune valeur nutritionnelle pour l’organisme humaine, la fibre optique n’a aucune valeur boursière au contraire du cuivre.
La mise en place de la fibre optique nécessite de nouvelles infrastructures adaptées qui se révèlent coûteuses. Cependant, elle a l’avantage d’être facile à entretenir puisque les équipements réseau seront réduits et moins encombrants. La vidéo suivante illustre le parcours de la fibre optique :

La mise en place d’un NRO

Pour déployer la fibre optique, la première étape consiste à construire un NRO ou Nœud de Raccordement Optique. Toutes les lignes des abonnés dans un quartier ou dans une ville y convergent. En fonction de la ville où ils sont installés, les NRO peuvent être soit mutualisés, soit établis par chaque opérateur.
Le NRO est relié à son tour au backbone par un lien optique. Le backbone est le réseau national qui constitue l’épine dorsale supportant la plus grande partie du trafic sur Internet. Il s’agit d’un élément fondamental dans le déploiement de la fibre en France.
Par rapport à l’ADSL, le NRO est l’équivalent du NRA ou Nœud de Raccordement d’Abonnés. Le NRO a l’avantage de nécessiter moins d’équipements. Il est plus ergonomique. Qui plus est, même s’il se trouve à plusieurs kilomètres des abonnées, il n’occasionne aucun affaiblissement du signal, contrairement au NRA.

La mise en place d’un point de mutualisation

Le point de mutualisation est le point d’où les fibres optiques des opérateurs commerciaux partent pour desservir les abonnées. Le raccordement de la fibre optique au NRO vers le point de mutualisation s’effectue au moyen des équipements existants, aériens ou souterrains.
Généralement, le point de mutualisation est localisé dans un endroit public, comme une armoire de rue ou au sous-sol d’un immeuble. Selon la quantité de logements qu’il dessert, il en existe de différentes tailles adaptées pour 100 logements (PM100), pour 300 logements (PM300) et pour logements 500 (PM500).

déploiement fibre France 1

Cette étape du déploiement de la fibre optique en France est dénommée communément déploiement horizontal.

Comment la fibre est-elle déployée jusqu’à chaque foyer ?

Au vu de tous les éléments mis en place, le raccordement à la fibre optique a un prix. Le PFTHD a tout prévu pour être à l’heure dans ses objectifs. Il prévoit de couvrir tout le territoire français avec le très haut débit d’ici 2022. D’après cet organisme, il s’agit d’un enjeu de compétitivité économique.
Selon le type de foyer qui recevra la fibre, elle sera déployée de différentes manières. Le délai de raccordement changera ainsi d’une situation à l’autre. Pour une habitation qui n’a jamais été raccordée, le délai peut s’étendre de 2 à 4 semaines. Dans la majorité des cas, la fibre partira du point de mutualisation pour rejoindre directement le foyer de l’abonné.
Pour tout savoir sur la fibre chez Free : service client Free.

Déploiement dans une maison individuelle

Il est nécessaire que la fibre passe près de la rue où la maison est construite si elle veut tirer profit des avantages apportés par la fibre. Pour que le raccordement d’une maison neuve ne constitue pas un handicap, il est toujours plus avantageux de choisir un terrain viabilisé. Afin de déterminer si une habitation peut bénéficier de la fibre, elle doit passer un test d’éligibilité à la fibre optique. Ce test est effectué par l’opérateur sélectionné par le propriétaire. Dans tous les cas, ce dernier aura le choix entre le raccordement FTTH ou FTTLA :
* Le FTTH ou « Fiber To The Home » conduit la fibre optique jusqu’au domicile de l’abonné à travers les réseaux existant ;
* Le FTTLA ou « Fiber To The Last Amplifier » est plus avantageux puisqu’il raccorde la fibre au câble coaxial. Il permet d’économiser du temps et occasionne peu de frais.

Déploiement dans un immeuble

Peut constituer l’une des conditions au raccordement à la fibre optique, la disponibilité d’un point de mutualisation dans ou près d’un immeuble. Le raccordement à la fibre optique d’un appartement en est par la suite simplifié. Il suffit de tirer la fibre depuis le point de mutualisation jusqu’au logement du bénéficiaire. Cette opération est réalisée par le fournisseur choisi par le propriétaire ou locataire de l’appartement.
Pour le raccordement à la fibre optique d’une maison individuelle, le FTTH et le FTTLA sont disponibles, entre autres. L’image ci-après illustre un convertisseur – coupleur qui transforme un signal optique en signal coaxial dans un réseau FTTLA massif.

déploiement fibre France 2

Déploiement dans un pavillon

En ce qui concerne le raccordement d’un pavillon, il reste similaire à celui d’une maison individuelle. Le cheminement de la liaison entre la chambre Telecom jusqu’à l’habitation de l’abonné suit celui de l’accès téléphonique et/ou ADSL en cuivre. Dépendant des infrastructures déjà sur place, il peut être souterrain ou aérien.

Généralité

Quel que soit le type de raccordement, il est important de souligner que le fournisseur a l’obligation d’installer une PTO (Prise de Terminaison Optique). Partant du principe de l’ouverture à la concurrence, ce boitier permettra au bénéficiaire de changer facilement d’opérateur.
Par ailleurs, les techniciens dépêchés par l’opérateur n’ont pas le droit de couper, enlever ou altérer les infrastructures déjà en place comme la ligne téléphonique cuivre. Auquel cas, il s’agirait d’une démarche autant anticoncurrentielle que pénalisante pour l’abonné. En effet, en supprimant la ligne téléphonique, l’abonné n’aura plus accès à l’ADSL si un problème venait à se présenter avec le câblage à la fibre optique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *